Tous les chemins mènent à Madrid (en fait)

Publié le par Bobzeflash


Donc, hier, c'était Rome. En fait, pour tout te dire (vu qu'on se dit tout, hein), c'était Rome jusqu'à ce que la secrétaire du bureau vienne me voir.
(dans un souci de reconstitution historique qui m'honore, je tente une fois de plus de retranscrire aussi fidèlement que possible l'échange)
"Bobzeflash, voilà tes billets pour Madrid
- Ah ben non moi c'est Rome !
- Ah non elle m'a dit que toi c'était Madrid !
- Attends bouge pas, là ça commence à bien faire, je vais m'expliquer de suite avec elle et on va voir ce qu'on va voir...
[...]
- Bon ok c'est Madrid"

Donc, hier, c'était Madrid. Quelques réflexions complètement indispensables relatives à cette journée (tu pars le matin, tu reviens le soir, c'est comme si tu allais bosser normalement sauf que au lieu de prendre le métro tu prends l'avion).

- D'abord, sur Ibéria, les repas sont PAYANTS ! tu imagines : PAYANTS ! (les monstres). Afin d'afficher ma réprobation, j'ai regardé l'hôtesse droit dans les yeux et je lui ai dit : "rien, merci". Je sais bien ce que tu vas dire, que je suis trop dur et gnagnagna et gnignigni, seulement en ce bas-monde si tu veux que les choses bougent faut avoir du cran et savoir dire NON (déjà qu'avec Meetic on nous a taxé l'amour)(faudra que je leur suggère la prochaine fois d'installer une dame pipi devant les toilettes)

-Ensuite, les taxis : le compteur est calé sur la vitesse, certainement à la manière d'une dynamo de vélo : 5 c à la seconde à 120 km/h, quasiment gratuit dans les embouteillages du centre-ville. Pour le retour j'ai pris le métro : 1 euro au lieu de 25, vous pouvez me remercier, c'est votre argent.

- Surtout, les Espagnoles : mon dieu qu'elles sont vilaines ! je ne sais pas si c'est dû à l'isolement à cause des Pyrénées tout ça, mais il serait temps de brasser un peu tout ça (qu'est-ce qu'on a de la chance de vivre en France !). Je n'en ai pas vu une seule vraiment mignonne en trois heures de promenade attentive. A un moment j'ai cru, mais elle était hollandaise ou nordique.

- oui car le HLG (je n'ai toujours pas compris ce qu'est un HLG) a eu la bonne idée de finir à 15 h plutôt que 17 h, ce qui m'a occasionné une promenade de trois heures dans cette très belle ville qu'est Madrid. En même temps, c'est court, trois heures, alors je n'ai fait aucun musée ni rien, juste le plaisir de déambuler pour saisir de quoi il retourne. Enfin bon, va pas me prendre pour un acculturé non plus, je suis quand même allé en pélerinage au Santiago Bernabeu : d'ailleurs il y a une boutique située à l'intérieur, ce qui fait qu'en y allant on passe devant une fenêtre qui te permet d'apercevoir la pelouse !!! la pelouse de Bernabéou !!! (bon si tu comprends pas l'importance de ce que je viens de dire je ne peux rien pour toi)

- A un moment, je me suis assi sur un banc, j'ai étendu les bras, j'ai étendu les jambes, il faisait 21°, la douce vie, je n'avais rien à faire d'autre que de savourer le soleil en attentant d'aller à l'aéroport, et je me suis dit que si elle était là à mes côtés, le moment aurait été parfait.

- De toute façon, c'était une bonne idée d'aller à Madrid, parce que je ne connaissais pas, alors que je suis déjà allé à Rome : c'était un 15 août, je m'en souviens bien puisqu'on avait bien galéré pour trouver un supermarché ouvert, vu que le 15 août Rome est désert, à part de temps en temps un kakou romain qui passe en trombe en klaxonnant avec son klaxon à l'italienne.

- Si tu trouves dans cet articles 3 références à de magnifiques films italiens (surtout le dernier personnellement je trouve), je (attention accroche-toi bien) te rétrocède un panier garni de mon ardoise chez Nono. Et paf.

Commenter cet article

La gReLuChe 08/10/2006 15:18

Pour faire comme Cassandre mais en pas pareil :

\\\"La dolce vita\\\", si finement traduite, et seule conviction.

Après \\\'y aurait éventuellement
paragraphe 1 : \\\"Vacances romaines\\\", \\\"Roma\\\"
paragraphe 3 : \\\"la grande bouffe\\\", mouais, et un film avec Anna Magnagnagninini ?
paragraphe 4 : \\\"Le voleur de bicyclette\\\", sans presque trop de rapport avec la dynamo de vélo...
paragraphe 5 : \\\"Voyage en Italie\\\" pour la nordique Ingrid Bergman qui a tapé dans l\\\'oeil de Rossellini, mais enfin... ou un des innombrables films de donne
paragraphe 6 : \\\"Amarcord\\\", tu t\\\'en souviens bien de ce fameux 15 août, ou encore \\\"Le désert rouge\\\" bien que l\\\'action se passe à Ravenne, ou mieux, \\\"Le fanfaron\\\" d\\\'après Monsieur X., italien par sa mère, qui précise qu\\\'il vaut mieux dire \\\"Il Sorpasso\\\", c\\\'est plus connu (évidemment).

J\\\'aimerais bien savoir quels sont les 3 auxquels tu pensais...
C\\\'étais bien, Rome, hein, euh non, Madrid.

Bobzeflash 08/10/2006 21:03

Merci pour la qualité de jugement pour la traduction de la dolce vita, qui était donc bien dans la liste, avec "Les monstres" (bon celui-là il était sans traduction, du coup tu es allé chercher trop loin et tu ne l'as pas vu) et le dernier, un 15 août dans Rome déserte sinon le klaxon de Gassman : Le FANFARON (et pour faire mon intello italophone, je préfère le titre "IL SORPASSO", c'est-à-dire le dépassement, celui de soi-même, et puis le dépassement final et fatal) : bravo à Monsieur XMadrid c'était trop bien sinon.Et les pays du bout de l'est ? (ah ben je suis bête, tout est sur ton blog !)

Badibuh 05/10/2006 17:28

Et donc c'est joli les ruines antiques?

Bobzeflash 08/10/2006 20:58

si c'est pour bernabeu c'est pas gentil mais bon c'est mérité, en même temps.

arpenteur 05/10/2006 13:32

Le film italien c'était pas Don Camillo? Ou alors non, la référence à la pelouse, ça doit être pour le film France-Italie qui est passé dans toutes les salles en juillet? non?Bon ben je sais pas alors... Un singe en Ibère peut-être? mais bon, il fait 21° alors non...Ah non, j'ai trouvé : c'est Bud Spencer et Terence Hill et le spaghetti volant (mais payant)...J'ai bon?

Bobzeflash 08/10/2006 20:55

bravo pour cette pétillante participation, hélas ce n'est pas ça mais crois bien que je le regrette car tu l'aurais mérité...

Cassandre 05/10/2006 12:28

J\\\'ai trouvé au moins dix références au cinéma Italien, mais j\\\'aime bien, alors dans l\\\'ordre chronologique: "Journal intime", "Rome ville ouverte", "L\\\'Incompris", "Une journée particulière", "L\\\'argent de la vieille",  "Le périlleux enchaînement des choses", ("Taxi Driver"), "Affreux, sale(s) et méchant(s)" ou "Les (nouveaux) monstres" ou "Parlons femmes", "Concurrence déloyale",  "La dolce vita", "Le Fanfaron"... Je n\\\'ai pas réussi à placer un Pasolini, sachez que je le regrette!

Bobzeflash 08/10/2006 20:54

Eh oui moi je veux bien tout ce qu'on veux, mais là Cassandre qu'est-ce que c'est que cette histoire ??? moi je ne peux pas accorder de panier garni, même si c'est pas moi qui le finance, vu qu'il y a trop de réponses !!! (mais bravo quand même, puisque les trois y sont...) (pour Pasolini j'aurais pu parler de ce salo de chauffeur qui m'a inventé une taxe spéciale aéroport qui n'était inscrite nulle part)

chick 04/10/2006 22:57

Cet article a au moins pour lui d'éclairer le titre de l'autre (tu nous prends vraiment pour des buses, quand même...). Je m'incline devant dragibus qui a trouvé les trois films, dont les références étaient en effet subtilement dissimulées. Tu fais pas aussi une allusion à une chanson des Clash?

Bobzeflash 08/10/2006 20:50

pour la chanson des Clash : ben non ou alors c'est pas volontaire, ou alors c'est pas moi (pour Dragibus c'est vrai que c'était pas loin mais c'était pas ça, tu peux encore jouer....)