Comment entamer calmement la semaine tout en étant payé à rien faire

Publié le par Bobzeflash

Ahhhh !!! comme on se retrouve, mes chers trois lecteurs !!*

 

Vous aurez compris au titre que je m'en vais encore vous délivrer une bonne petite recette si utile pour le quotidien de l'existence. Car telle est finalement la fonction de ce blog-sacerdoce : faciliter la vie des gens grâce à des recettes astucieuses simples d'application.

 

En revanche, ce n'est pas ici que vous trouverez stupre et libidineuseries. Pour les histoires de cul, vous pouvez aller chez Ada :

http://www.pot-de-mousse.blogspot.com/ , 

 

Pour les histoires de boules, vous pouvez aller chez Nono :

http://nono71-71.skyrock.com/

 

Mais pas de ça sur mon blog familial tenu bourgeoisement (où il n'a pas été question de sodomie depuis au moins trois articles !!!)

 

Venons-en au fait : comment assurer une reprise en douceur en début de semaine : 

- Vous munir d'un schmougli

- L'emmener jouer dehors, sans le couvrir excessivement. Face aux récriminations de sa mère ("mais tu es fou ! il fait - 30 dehors !!") conserver une attitude ferme et virile ("mais non. On va faire du sport. Il va avoir trop chaud ! laisse moi faire, tu peux me faire confiance."

 

Et le tour est joué. Le lendemain matin, si votre schmougli est de constitution normale, il y a quelques chances qu'il vous déclare à 6 h 30 du matin : "Papa, je suis complètement malade". D'où : médecin ; d'où : trois jours d'arrêt, vous le gardez au chaud jusqu'à jeudi.

 

Et voilà ! vous aurez ainsi l'occasion d'entammer une semaine sans trop de pression, en la débutant jeudi et en l'achevant le lendemain.

 

antilles hamacMais, dans l'idéal, vous aurez pris la peine au départ de vous assurer de ne plus avoir de travail, afin de ne pas accumuler de retard. POUR CELA :

 

- s'engrainer sévère avec son chef.

- lui faire part de vos doutes quant à sa compétence.

- pousser des soupirs profonds en regardant le plafond lors des réunions de bureau chaque fois qu'il fait part d'une décision.

 

Le jour où vous lui indiquerez votre souhait de changer de poste, il ne s'opposera pas à votre départ. Mieux, il cherchera à vous remplacer au plus tôt, et dès lors que votre remplaçant sera arrivé, sans que vous n'ayez encore trouvé un travail, vous serez OFFICIELLEMENT DEGAGE DE TOUTE ATTRIBUTION.

 

Il est étonnant de constater combien votre entourage vous plaindra ! ? en vérité, c'est quand même l'occasion idéale de remettre à jour tous les vieux dossiers à traiter qui traînaient (la révision de la voiture, les dossiers de subventions auxquelles vous avez droit mais que vous n'avez jamais remplis, la préparation saine et réussie des anniversaires des petits, la mise à jour de la correspondance privée, etc.) (voire pour les plus audacieux pondre un article de blog). Vous aurez tout loisir, pour peu que vous ayez accès à un téléphone, de gérer enfin convenablement vos déjeuners de toute la semaine, et pour peu que vous ayez accès à internet, de vous recentrer sur vos centres d'intérêts, voire sur la lecture de vieux livres (livres libres de droits en France après 70 ans, mais 50 ans pour le Canada, moi perso j'ai attaqué "Une fille de pasteur" d'Orwell et je m'en félicite**). Car il s'agit quand même d'aller au bureau, puisque vous êtes payé, même si finalement personne ne vous demande rien, mais sans tomber dans la lecture ostentatoire de Fluide non plus.

 

Il sera dès lors de mise de lancer un avis à vos amis (bruns ou blonds), en signalant votre disponibilité nouvelle pour aller boire des bières le soir, vu que le lendemain vous n'avez plus trop de pression sur votre horaire d'arrivée.

       

* Miette, Ada, Nono. Que tout visiteur non annoncé se dénonce immédiatement.

** En revanche, je ne vous félicite pas si vous avez lu le Pingouin de Kourkov. Dieu que c'est mauvais ! ou alors c'est moi ? le style est plat, l'histoire incohérente (pourquoi faire des rubriques nécrologiques de gens qu'on veut assassiner ? pourquoi vouloir remplacer le rédacteur de ces rubriques par un autre ? pourquoi inviter un pingouin à des funérailles ? quel intérêt d'indiquer que Sonia s'est fait remplacer les dents ? que machin est mort à moscou et que ces cendres ont été rapatriées ? et tout autres détails gratuits, sans utilité pour l'histoire). Dans le style, autant lire du Paasalina, c'est plus léger peut-être mais c'est mieux écrit.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nono 19/02/2012 15:52


Bon, ben alors je me dénonce puisque je suis là, et que tu l'exiges. Et je m'esclaffe, aussi, au passage: j'ai cru avoir été démasqué avec ce blog de boules tenu par Nono. Le mien est mieux
caché. Et pas sur Sky, faut pas déconner. Le sky, c'est fait pour boire, pas pour écrire.


Nononyme


 

Ada 25/01/2012 09:31


Mais justement, je voulais préciser que si je suis brune, je préfère tout de même la blonde (j'ai bon, là ?) (putain faut la mériter sa bière ici)

Bobzeflash 25/01/2012 23:49



Aaaaaahh oui ! mais non. Bon c'était :


bière


pression (ceux là tu les avais)


houblon


demi


Ce qui fait que tu m'en dois une.



Bobzeflash 24/01/2012 17:40


Je.... écoute, moi je n'avais pas prévu tout ça, tu vois, je voulais proposer un petit jeu comme ça en passant et nous voilà rendus à des paronomases, là tu comprends que tout ça va trop loin je
ne sais plus quoi faire Ada... Ecoute, tu sais quoi ? trouve moi deux autres petits mots relevant du même champ dans le même paragraphe et restons-en là, ok chérie ?

Ada 19/01/2012 11:53


Paronomase, certes, mais quoi d'autre ?

Ada 18/01/2012 18:23


Merci de ces conseils Bob, ça a l'air épanouissant le nouveau poste.


"Boire des bières...plus trop de pression", comment s'appelle cette figure de style déjà ?


Sinon j'ai cru un instant que Nono avait rouvert, tu me refais jamais ça ok ?


jjb, tient à te dire mademoiselle A


 

Bobzeflash 18/01/2012 21:30



Tu lui diras bien des choses en retour. Pour la figure de style, je ne sais pas, mais pour toi il y en avait deux de plus dans le paragraphe...