Comment être infidèle sans (trop) encourir le courroux de son homme

Publié le par Bobzeflash

dix_commandements_aff.jpgMe voilà bien embarrassé. La finance à Londres n’étant plus ce qu’elle était, voilà ma camarade Aurélie qui s’y ennuie et m’annonce son arrivée à Paris le temps d’un week-end, en me sollicitant pour que je lui dégote « un amant au corps bronzé et musclé » (sic).

 

Rien que ça.

 

Il va de soi que mon premier réflexe catholique, apostolique et romain fut de tenter de la dissuader d’une telle entreprise. En effet (amis lecteurs vous ne me croirez jamais) figurez-vous que la camarade Aurélie s’est unie à un homme par les liens sacrés du mariage ! Or, dois-je vraiment vous rappeler certains des commandements qui s’opposent frontalement à cette démarche :

 

« tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain » (il est à noter que la note de bas de page « sauf si ça l’excite » a disparu de la quasi-totalité des éditions aujourd’hui).

 

mais encore :

 

« Tu ne commettras pas d’adultère »(1) (attention, il s’agit d’un commandement à l’usage des hommes, qui ne concerne ni les vierges mariées ni Dieu lui-même, ah bon et pourquoi ça ? eh bien parce que c’est pas pareil et puis c’est tout, ce n’est pas parce que notre civilisation chrétienne est bâtie sur un adultère que c’est youpi la fête et qu’on y a droit nous aussi, alors maintenant tu rengaines ta libido et tu ressort ton missel, merci).

 

Devant la détermination de la jeune femme, je me suis incliné. Mais trouver un amant au corps bronzé et musclé en plein mois de février à Paris, c’est pas gagné. N’osant me proposer moi-même (il est quand même clairement stipulé « musclé »), j’ai soudain été traversé par une idée euphémisante : et si je lui présentais Rebecca ? il se trouve que Rebecca, de son côté, est de plus en plus tentée par une aventure saphique. Alors oui, bien sûr, on est complètement à côté du cahier des charges, mais cela présente trois avantages :

 

-         ben déjà pour Rebecca, qui pourrait assouvir son fantasme,

-         ensuite pour Aurélie, qui pourrait assouvir son désir d’aventures en limitant le péril pour son couple,

-         et pour moi parce que ça m’excite rien que d’y penser.

 

Mais revenons à l’avantage n° 2 : il se trouve que le mari trompé serait plus disposé à pardonner à la femme adultère si celle-ci l’a trompé avec une femme. En effet, il imaginerait facilement (même si inconsciemment) un plan à trois qui ouvrirait de nouvelles voies à son ambition de dissémination. Alors qu’à l’inverse, non : la femme trompée ne pardonnera pas plus facilement si son homme l’a trompée avec un homme, et même au contraire, tu parles, il leur faut du viril, pas de l'inverti.

 

C’est en tout cas ce qui ressort d’une étude, américaine bien entendu, menée conjointement par l’université du Texas et l’université de Pennsylvanie. Ce qui est bien avec les chercheurs américains (notamment si elles sont blondes et mignonnettes) c’est qu’ils publient leur travaux (ou les offrent à la vente) sur leur site en même temps que leurs photos en maillot de bain à Aruba :

 

http://homepage.psy.utexas.edu/homepage/students/Confer/Home.htm

 

Mais que tout cela ne nous détourne pas du conseil littéraire du jour : je vous recommande vivement "Cette pute me fera mourir", enfin accessible autrement qu'en édition chère puisqu'à paraître dans deux mois au Livre de poche, pour les amoureux d'une belle langue française maîtrisée.

 

Reste la question de ce soir : Boda Chica ou Favela Chic ?

 

(1) Il s'agit là du 7ème commandement : vous pouvez vérifier. Ce serait d'ailleurs, selon certains courant théologistes, l'origine de la barre sur le 7 : alors que Dieu édictait ce commandement, les mecs disaient : non non barre-le celui-là

Publié dans La vie des bêtes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ada 23/02/2011 21:17



Point du tout, c'était une offre entièrement gratuite sans obligation d'achat



Ada 18/02/2011 13:43



Au cas où Rebecca ne ferait pas l'affaire, va savoir, je connais un corps bronzé musclé et toujours volontaire. Mais masculin (ah ben l'aventure c'est l'aventure hein). Par contre c'est à la
Machine du Moulin Rouge.



Bobzeflash 23/02/2011 19:39



oui mais non (il faut payer c'est ça ?)



miette de savane 18/02/2011 08:59



Tu es de retour. Dieux existe.


Prosternation à tous les étages !



Bobzeflash 23/02/2011 19:38



Merci Miette c'est gentil. Je suis de retour le temps d'un stage, après j'aurais sans doute un vrai travail, et donc je repartirai. Et toi ça va ?