Panique à la machine à café

Publié le par Bobzeflash

Ce matin, je me renda à la machine à café. Il y avait là Monsieur R., que, pour des raisons d'anonymat, nous appelerons Monsieur M. Je ne sais pas précisément si Monsieur M. bénéficie d'un emploi protégé, mais en tout cas il en a la réputation, pour la bonne et simple raison qu'il est poli : il dit "bonjour Monsieur" ou "bonjour Madame" quand on le croise, il dit "bonne journée Monsieur" ou "bonne journée Madame" ensuite, et c'est vrai aussi qu'un jour il a dit à mon chef "vous avez une très jolie cravate" et bon, vous avouerez, tout cela est fort suspicieux.

Ce matin, donc, il me vit, puis m'avisa :

"Bonjour Monsieur !
- Bonjour
- Allez-y, Monsieur.
- euh... merci
- qu'est-ce que vous prenez, Monsieur ?
- euh... un expresso [là je commence à être inquiet devant tant de sollicitude]
- vous mettez du sucre dans votre café, Monsieur ?
- ben oui
- vous avez besoin de sucre le matin ? [là, il a oublié de dire "Monsieur"]
- ben oui [je commence à paniquer, mais je me retiens]
- eh bien, je vais aussi prendre du sucre Monsieur
- ah
- savez-vous pourquoi Monsieur ? [c'est le moment où mon café met soudainement deux fois plus de temps à couler que d'habitude, le moment où personne ne vient malgré mes supplications mentales, le moment où je me demande s'il ne va pas m'assommer par derrière pour me capturer]
- euh non [en même temps, quelque chose me dit que je n'ai pas vraiment envie de savoir]
- parce que vous êtes mon modèle Monsieur
- C'est gentil allez bonne journée Monsieur"

C'est vrai que c'est gentil. En même temps, ça fait un peu peur. Mon départ pour l'autre côté de la planète dès ce soir est-il lié à cet événement ? Je vous laisse juges. Toujours est-il que je pars en Chine 15 jours, amusez-vous bien pendant ce temps, bande de ptits jokeurs, et à la proch' (si j'en ressors).

PS : la phrase du jour, entendue ce matin dans le métro : "moi, mes ancêtres remontent au XIV° siècle".
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cassandre 11/03/2007 20:15

Pékin>Paris, la longue marche?

Chick 11/03/2007 18:33

Allons bon, j'essaie de me plaindre de l'absence de signes de vie par ici (alors qu'on a très bien remarqué que t'étais revenu) et on m'empêche.
Censure !
(T'as enchaîné avec un stage d'informatique ?)

Chick 11/03/2007 18:32

Allons bon, j'essaie de me plaindre de l'absence de signes de vie par ici (alors qu'on a très bien remarqué que t'étais revenu) et on m'empêche.
Censure !
(T'as enchaîné avec un stage d'informatique ?)

L'hÎpital qui se fout de la charité 11/03/2007 18:16

Oh hé, hé ho! On le sait que t'es là, qu'est-ce que t'attends pour faire ton come back ?

julien 07/03/2007 01:17

bon, hein, parce que mince !!! je trouve quand même que la fréquence des messages est en chute libre ici, moi, j'appréciais bien, dans le temps, vagabonder sur ce blog, histoire de parcourir une ou deux anecdotes bien sympas, mais maintenant, si faut attendre 1 mois pour avoir un nouvel article, mince, mais quand même, parce que faudrait pas pousser le bouchon un peu trop loin... que ça soit à la mahine à café avec un allemand stimulé autour d'une discussion sur les vérités de la vie, lors d'une boulette comme on peut en faire au quotidien sans y réfléchir avec la volonté d'informer autrui, durant une maladie révolutionnaire permettant de draguer au supermarket...
allez, il faudrait penser à le muscler ce jeu, pour repartir sur de bonnes bases, car comme on l'a déjà entendu un grand nombre de fois "l'important, c'est les 3 points", enfin... pour tout marseillais qui se respecte, ça fait bien longtemps qu'on en rêve... des 3 points....Bon là, après ce message, je suis pas sûr d'en avoir marquer... des points...