Téléphone et déconvenues

Publié le par Bobzeflash

Hier, j'avais Nono au téléphone. Il faut savoir que Nono n'est pas le gentil garçon que l'on peut croire, Nono est un enfoiré et puis c'est tout. Afin d'illustrer mon propos, je vous fais part de l'extrait de conversation suivant :

Nono : "c'est quoi ton prochain article ?
Bob : "C'est à propos d'une nouvelle association, l'association DTC.
Nono : "ah ben oui mais je connais ça on tout le monde en parle au boulot... t'as pas autre chose ?

Déjà là, tu vois l'enfoiré que c'est, vu qu'il me semble essentiel que cette association soit connue de tous :

Association : ASSOCIATION DES SYMPATHISANTS DU « DANS TON CUL ! » (ASDTC).

Activité(s) : Action socio-culturelle
No de parution : 20060003
Département (Région) : Alpes-Maritimes (PROVENCE-ALPES-COTE-D'AZUR)

Lieu parution : Déclaration à la sous-préfecture de Grasse.
Type d'annonce : ASSOCIATION/CREATION


Déclaration à la sous-préfecture de Grasse. ASSOCIATION DES SYMPATHISANTS DU « DANS TON CUL ! » (ASDTC). Objet : rassembler les personnes qui répondent oralement par l’expression « Dans ton cul ! » aux questions qui leur sont posées avec le mot « où » par leur proche entourage, dans le milieu non professionnel ; peut, en outre, adhérer à la présente association toute personne sympathisant avec cette pratique verbale, sans toutefois la pratiquer elle-même. Siège social : 11, rue de la République, 06370 Mouans-Sartoux. Date de la déclaration : 12 décembre 2005.

Vous noterez la faculté de ne pouvoir être que sympathisant, ce qui est une bonne chose ; en revanche, il est dommage que le milieu professionnel soit exclu.


Bob : "euh... ben sinon j'ai l'invasion du Liechtenstein par la Suisse, quand même.
Nono : "ah oui mais je connais ça j'en ai entendu parler chez Ruquier, t'as pas autre chose ?


Là tu comprends que décidément ce Nono c'est pas quelqu'un de bien parce que quand même c'est pas tous les jours que la Suisse envahit militairement le Liechmachin :

Photo

GENEVE (AFP) - L'armée suisse s'interdit toute mission offensive à l'étranger mais une troupe de 170 soldats armés a pourtant bel et bien franchi la frontière avec le Liechtenstein lors d'une marche de nuit, a indiqué vendredi avec embarras un responsable de l'armée suisse.

Le commandant d'une troupe s'est égaré dans les Alpes dans la nuit de mercredi à jeudi lors de manoeuvres nocturnes à cause des mauvaises conditions climatiques, a expliqué le porte-parole des forces terrestres de l'armée suisse Daniel Reist, confirmant des informations du quotidien alémanique "Blick". Déviant de leur trajectoire initiale, les soldats se sont enfoncés de plusieurs kilomètres à l'intérieur de la principauté, à l'est de la Suisse, a-t-il reconnu. "Il faisait tellement sombre à ce moment-là", a raconté l'un des soldats au quotidien populaire. Réalisant bientôt son erreur, le commandant a immédiatement donné l'ordre à sa troupe de faire demi-tour. Ce n'est pas la première fois que la Suisse envahit par erreur son pacifique petit voisin. En décembre 1985, lors d'un exercice de l'artillerie suisse, une série de roquettes déviées par un violent orage hivernal, se sont abattues sur le territoire de la principauté. La forêt de Bannwald, un site protégé, avait pris feu. L'incident avait provoqué une longue querelle entre le ministère suisse de la défense et le Liechtenstein, et Berne avait dû s'acquitter de millions de francs suisses en guise de dédommagement, selon le "Blick".

Ca me rappelle l'histoire que me racontait un de mes collègues, qui au cours d'une manoeuvre en Alsace, pendant son service militaire, a envahi tout seul l'Allemagne avec son char. Il s'en est rendu compte grâce à un panneau qui n'était rédigé qu'en allemand. Rassurez-vous, il a fait demi-tour.



Bob : euh ben sinon j'ai la machine à plier les T-shirt.
Nono : bon allez faut que je te laisse là."

Alors que bon, franchement, la machine à plier les T-shirt, moi ça m'a révolutionné ma vie.
Evidemment, moi je fais pas des articles sur les résistants, comme Monsieur Nono.
Foiré va.

Commenter cet article

arpenteur 27/03/2007 08:33

15 ans oui... Mais en fait 300 jours répartis sur une quinzaine d'années, par séries de 118 jours une première fois, puis de 19 jours plus ou moins régulièrement.... jusqu'au dernier...
 

Bobzeflash 28/03/2007 09:15

Ca me rappelle (avec effroi) Rome...

You 26/03/2007 21:23

Bob, tu parles des slips fournis par l'armée française... si on parle bien des mêmes, ce sont des slips blancs, taille 12 ans, à devant plat. Leur seul usage reconnu était de servir à cirer les rangers.

Bobzeflash 28/03/2007 09:15

C'est-à-dire qu'à la suite d'un vaste malentendu, j'ai fait l'armée à 12 ans. Le devant plat me seyait remarquablement (je n'ai hélas pas conservé de photos).

drenka 26/03/2007 10:21

Tu me sauves la vie, comme je sais pas repasser j'ai cru que personne voudrait jamais de moi comme femme. Mais bon si je peux plier les T shirt trop ça compense quand même.

Bobzeflash 26/03/2007 18:50

Tu me vois ravi de contribuer à ton futur épanouissement sexuel. N'hésite pas si tu souhaites d'autres (judicieux) conseils.

Chick 25/03/2007 11:36

Waouh, je constate que tu sais même poster des vidéos, maintenant. Tu es à la pointe de la technologie mon cher Bob, si si (et donc, tu as peut-être l'explication au fait que ta newsletter marche toujours pas et que le lien vers mon blog semble sur le départ) (désolée pour cette parenthèse parfaitement égocentrique)

Bobzeflash 26/03/2007 18:38

Attention, foin de méprise : ton lien est le préambule à tous les autres, l'avant-scène, quasiment l'avant-garde. Réjouis-toi et pour la news letter je t'appelle désormais, c'est plus sûr.

arpenteur 25/03/2007 09:41

Pour éviter tout litide avec un pays voisin et néanmoins ami, j'ai rendu tous mes effets guerriers à la Confédération voilà plus d'un an.
http://virgules.over-blog.com/article-4479086.html
Par conséquent, je confirme que je n'ai rien à voir avec cette invasion.

Bobzeflash 26/03/2007 18:36

Ton récit est horrible (15 ans !) . Finalement, je suis bien content d'être français. En plus, l'armée française te fournit les slips, contrairement à l'armée suisse (tu vois j'aurais appris un truc aujourd'hui).