Actibus immensis Bobs fulget

Publié le par Bobzeflash



Ce week-end, donc, j'étais à Marseille.

Sauf que là, j'ai fait une légère erreur de calcul : je n'y suis pas allé seul, et pire, j'étais accompagné d'une fille (l'erreur de débutant, je sais, mais bon, en ce moment je bosse beaucoup, je suis plus habitué, alors je fatigue et je perds en lucidité).

Déjà, parce que tu es obligé de te fendre d'une visite culturelle au lieu d'aller boire des coups sur le port (la Maison diamantée, le Panier, la Vieille Charité, les Majors, le Fort Saint-Jean, le ferry-boat, le four des navettes, l'abbaye de Saint-Victor), et ensuite, sans réfléchir, une nouvelle fois, tu commets l'erreur de débarquer rue St Fé (LA grande rue commerciale), un samedi après-midi. Parce que lorsque le talon va, c'est la pointe qui va pas, et quand la fermeture éclair est bien placée, c'est le revers sur le haut de la botte qui déconne.

Donc là, forcément, tu te dis qu'au moins tu as gagné ta place au pub pour le match, eh ben non, à la suite d'une manipulation mentale qu'il convient de saluer, soyons fair-play, te voilà à la Queue-en-Paille, juste à côté du carré Thiars, un restaurant réunionais surtout frappant par la présence de notre serveur, Benoît, d'une incommensurable lenteur que ça pourrait même en devenir drôle (à tel point que nous avons nous-mêmes écrit la commande sur son carnet, c'est vrai, qu'il a fallu légérèment insister pour avoir les desserts - "Benoît, sans te commander, hein, attention, on veut pas te brusquer, tu penses à nos desserts, à l'occasion ?" - et même l'addition - "Ecoute Benoît, loin de nous l'idée de vouloir nous immiscer dans ta vie professionelle, mais bon, dès que tu as cinq minutes, tu penses au petit papier qu'on t'a demandé tout-à-l'heure ?", et là, comme il devait bien être minuit et que le lit me tendait les bras grands ouverts, ne voilà-t-il pas que la gourgandine souhaite écouter de la musique !

Comme j'ai un peu perdu mes habitudes, je cherche un peu dans ma tête. Certes Benoît nous propose de nous retrouver dans le bar à vodka du cours Estienne-d'Orves, mais bon, comme je crains qu'il en veut à mon intégrité physique, j'envisage plutôt une migration, via le toujours sympathique quartier de l'opéra et ses putes avenantes, vers le cours Julien et jusqu'à la Plaine, où je propose de tenter l'Intermédiaire. Certes, les billards ont disparu au premier étage, mais pour le reste, c'est toujours aussi bien, la pression à 3 euros 30, et comme toujours un concert gratuit : vu le chapeau du chanteur, on se dit que c'est du ska, et à l'oreille, oui, ça se révèle bien être du ska, et même que c'est pas mal du tout, en fait, sauf que le chanteur ne sait pas chanter, mais il sait jouer et finalement on s'en fout tellement c'est bien, rigolo, entraînant et assez pro, en fait. Deux grandes affiches ne laissent hélas pas de doute sur le nom du groupe : c'est "Gérard et les stars", un groupe d'Arles qui ne se prend pas au sérieux mais qui envoie bien le bois comme disent nos amis savoyards.

Et bon, là, à deux heures du matin, tu penses que tu l'as bien méritée ta nuit de sommeil, eh bien non, même pas, tu es encore sollicité pour donner de ta personne, t'imagine, deux heures du mat, en plein week-end, n'importe quoi, bon moi tu me connais par correction j'effectue mon devoir, je la bâcle, puis je m'endors du sommeil du juste sauf que le lendemain matin, je suis jeté à bas du lit à une heure à peine chrétienne pour aller voir la mer avant de prendre le train (l'intérêt de voir la mer, je te demande un peu, c'est toujours la même chose, des rochers, des vagues, y a pas de quoi se relever la nuit, justement).

En plus on a perdu, à domicile, 0-1, contre des Bretons.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Barbara Chapo 08/11/2006 11:17

Ouais, bon, l'Inter', c'est quand même plein de libidineux, hein.

(et sinon, j'aimerais bien savoir ce que t'ont fait les journaleux, à part corriger tes fautes de gros cochon)

Bobzeflash 13/11/2006 18:27

pour moi, les journaleux, c'est Nonoet Nono, j'aime bien en dire du malje sais pas pourquoi, j'aime bien

Barbara Chapo 08/11/2006 11:16

Ouais, bon, l'Inter', c'est quand même plein de libidineux, hein.

(et sinon, j'aimerais bien savoir ce que t'ont fait les journaleux, à part corriger tes fautes de gros cochon)

Ancat 07/11/2006 16:23

ah merde, je bégaye pas mais je croyais avoir été zappée ! Alors vu comment je deviens lourdingue, un dernier ptit coup pour la route ? C'est beau l'amour........ Je sors en courant !

Bobzeflash 07/11/2006 19:09

M'enfin Ancat !!! ici le blog de toutes les expressions, aucun zapping !!! (sauf quand j'ai envie, en fait)Sinon oui, l'amour, tout ça, bon, faut voir quoi...

Ancat 07/11/2006 16:21

C'est beau l'amour quand même ! J'en ai la chair de poule . :-)

Ancat 07/11/2006 14:29

C'est beau l'amour moi je dis !