c'est pas parce que tu marques l'essai que tu es obligé de transformer

Publié le par Bobzeflash

Il y a quelques temps je croisais le destin d'une jeune fille dans un Paris-Nancy grâce à la puissance érotique dégagée par mes tongs. Nous avions discuté trois heures, ce qui est peut-être au-delà du temps de communication mensuel d'un couple moyen. Seulement depuis, à force d'être tout le temps à Epinal, elle n'était pas à Paris. Mais la voilà qui m'appelle pour me signifier qu'elle sera là ce week-end ; bien entendu (sinon ce serait pas rigolo) moi je n'y serais pas : je serais à Epinal pour tout autre chose (quoique je pourrais en profiter pour passer voir sa mère, dans la série "ne brûlons pas les étapes"). Nous ironisons sur le sort, devisons quelque peu encore, raccrochons. La voici qu'elle me rappelle aujourd'hui pour me signifier que finalement (et sans m'en donner la raison) elle prolonge son week-end et ne part que mardi matin.

Il se trouve que lundi soir je dois voir mon pote Laurent ; je pense qu'il est raisonnable d'annuler.

Si je demande à mon pote Mickaël ce qu'il en pense, il me confiera avec sa retenue habituelle : "oua c'est bon vazi pécho-la elle attend que ça" (car mon pote Mickaël est du genre à considérer le verbe "pécho" comme invariable, un peu comme bouillave, par exemple). J'ai tendance à penser que pas forcément du tout. Certes, l'hypothèse n'est pas à écarter (surtout si elle insiste et moi je ne sais pas froisser une femme) mais j'envisage aussi une suite à l'échange d'idée qui ne se matérialisera pas nécessairement par des ahans désordonnés (ben oui maintenant que j'ai acquis un nouveau mot de vocabulaire je rentabilise, c'est pas tous les jours)  : peut-être a-t-elle en tête une conception à plus ou moins long terme du tour que pourrait prendre notre relation, si bien qu'on a le temps de savourer la montée en puissance.

Ben oui mais que vas-tu faire à Epinal alors ? me demandes-tu (ben si parce que tu veux savoir quand même). Et bien je vais à un sextuple anniversaire de pacsés en coton (soit : 1 an). Aux dernières nouvelles, nous serions 66, tout cela dans une seule et grande maison. Pour dormir, le rapport places disponibles / nombre de personnes risquant d'être inférieur à 1 (pour ceux qui ont fait L : on va manquer de lits). Certains ont suggéré à notre amphytrionne de mobiliser la plus grande pièce en la recouvrant de matelats, en y entassant tous les célibataires et en éteignant la lumière, et puis on verra bien au petit matin ce que ça a pu donner (après le speed dating, nous inventerions donc le concept du sleeping dating in the black). En tout cas cette fois-ci je n'y vais pas en train, j'y vais avec cette jeune fille mais comme son mec sera avec nous il y a peu de chance que le phénomène observé lors de ma dernière transhumance à l'est se reproduise (cf. la première phrase de l'article, ce qui bouclerait magnifiquement ledit article si seulement je m'arrêtais là, et puis oui, pourquoi pas, tiens, je vais m'arrêter là).

Publié dans La vie des bêtes

Commenter cet article

Friandise 26/08/2006 01:21

éh ! je sais que ces derniers teps je me suis faite un peu absente mais c'est pas une raison !!!! quand tu passes à Epinal, tu pourrais me faire un pti coucou !!! non mé oh !!!
Bises quand même...

Friandise

Bobzeflash 28/08/2006 15:35

j'te mailbises

speederman 24/08/2006 14:36

dans un but purement scientifique et informatif: bouyave ou bouillave verbe transitif. Posséder sexuellement qqn : « C'était bien tes cancevas ? — Tu parles ! C'était nul ! Pas eu moyen de bouyave ! » Syn. baiser.
Le Dictionnaire de la Zone © 2000 - 2006 - Site de Cobra le Cynique
y a aussi poucrave, bedave (mais là c pas sexuel donc je suis sûr que cela n'intéresse personne du coup). Site intéressant pour les non originaires de régions parisienne qui souhaitent ne pas être perdus dans le métro, avec leurs neveux, nièces, petits cousins ou autres.
sinon j'ai un doute mais "Certains ont suggéré" un nouveau concept de parthouse, cela veut dire toi et minibob (à savoir ton instrument à procurer du plaisir) ?? parce que l'attribuer à qqu'un d'autre me semble non crédible...

Bobzeflash 24/08/2006 17:08

Merci pour la précision. Si toutefois l'ambition de ce commentaire est de relever culturellement le niveau de ce blog, va falloir s'accrocher un peu mon gars... bravo sinon pour la fine psychologie dont tu fais preuve

B. 23/08/2006 20:34

bob--> oui bouillave ca veut dire coïter
pas trop le temps d'ecrire en ce moment mais je lis je lis....le départ approche c'est un peu le branle bas de combat chez moi
je reste pas loin ;)

Bobzeflash 24/08/2006 17:06

ça fait toujours plaisir de t'apercevoir (on me fait même des compliments sur toi dis-donc !) bonne route en tout cas et n'oublie pas de te connecter quand tu seras à Nouméa

Gajulie 23/08/2006 19:29

Mon Dieu !!! Maître Capello n'est pas mort !!J'en suis toute bouleversifiée...Bon en attendant j'ai plus qu'à aller tripoter le Robert parce qu'alors je déteste buter sur des mots que j'ignore...Kiss Bobby

Bobzeflash 24/08/2006 17:06

attention pas de panique ! la plupart du temps ils ne veulent rien dire...

ankou-net 23/08/2006 19:18

Je note "l'échange d'idée" au singulier...il n'y aurait donc bien qu'une idée que tu aimerais lui faire passer ?

Bobzeflash 24/08/2006 17:05

damned