Je ne sais pas si Dieu est un lapin mais au moins l'ONU veille sur nous

Publié le par Bobzeflash

Dimanche, alors que je faisais ma sieste, Tsahal poursuivait ses opérations au Liban sud, bombardant la localité de Cana et causant la mort d'au moins 52 civils dont 30 enfants.

Heureusement, ce matin, Jean-Marc de La Sablière, qui préside le conseil de sécurité de l'ONU ce mois-ci, a lu une déclaration dans laquelle ledit conseil "déplore fortement la perte de vies innocentes" (pour les vies pas innocentes, tant pis), se dit "extrêmement choqué et bouleversé" et "déplore fortement cette perte de vies innocentes"

L'ONU ne s'en tient pas là et va plus loin (car l'ONU est courageux). Toujours dans la même déclaration, son conseil de sécurité exprime "son inquiétude devant la menace d'escalade de la violence" et appelle "à la fin des violences". Vous je sais pas, mais moi je me sens mieux.

L'ONU ne se foutrait-il pas de notre gueule par hasard ? Pas du tout ! Car l'ONU ne reste pas inactif. Ainsi, le conseil "charge le secrétaire général [Kofi Annan] de lui présenter un rapport d'ici une semaine sur les circonstances de cet événement tragique" : comme ça, on est tranquille, ça va apaiser les esprits au Proche-Orient et les petits enfants n'auront plus peur.

Certes, cette déclaration n'a aucun caractère contraignant, et puis ça tombe bien puisqu'il n'y a rien à l'intérieur : une première version où figurait la demande d'une "cessation immédiate des hostilités" a été retirée parce que les Américains ça leur plaisait pas trop. Ils ont également fait enlever l'expression "acte inacceptable" : le bombardement de dimanche est donc un acte acceptable selon l'ONU (comme l'a été la mort de quatre observateurs de l'ONU dans un bombardement israélien en milieu de semaine : l'organisation ne défend même pas ses propres représentants ; ça me rappelle une certaine attitude française, toujours prompte à récompenser ceux qui l'ont servi, de Jeanne d'Arc aux Harkis).

Pendant que l'ambassadeur français et l'ambassadeur russe se félicitent d'avoir abouti à un aussi joli texte, on dresse les comptes : 518 morts au Liban dont 442 civils, et 800.000 déplacés, face aux presque 2.000 roquettes qui se sont abattues depuis près de trois semaines sur le nord d'Israël, selon les décomptes de l'AFP (au départ, le Hezbollah, assez subtilement, a enlevé deux soldats israéliens, le 12 juillet. Idem dans la bande de Gaza : les Palestiniens ont enlevé un soldat israélien, on en est à 148 morts).

Rappelons que l'ONU dispose dans sa charte, son texte fondateur, d'un chapitre 7, qui prévoit le recours à la force. Ca c'est cool : toutes les nations de bonne volonté s'allient pour arrêter tout ce qui relève d'une menace contre la paix ou d'une agression. Ajourd'hui, les Américains réfléchissent à l'opportunité d'adopter une résolution en vertu de ce chapitre 7 et auraient les mains libres pour un recours à la force. Mais cette résolution concernerait... l'Iran, la situation étant humanitairement plus urgente là-bas, comme chacun sait.

Heureusement l'ONU veille sur nous. Déjà un certain président dans les années soixante l'appelait "le machin" : ça n'a pas évolué. C'est une excroissance budgétivore, complètement efficace si l'on considère que son but suprême est de pondre des déclarations non contraignantes ou des résolutions non suivies, doté d'un modernisme ravageur (je vous renvoie à l'article 53 de la Charte qui dit ni plus ni moins que l'Allemagne, l'Italie, l'Autriche et le Japon sont des nations ennemies)...

Il se pourrait que l'ONU soit légèrement influencé par les Etats-Unis (pourtant très endettés auprès de l'organisation car très mauvais payeurs, mais bon, bref, tant que nous bons Français on continue de payer pour le jouet américain tout va bien). Or les Américains, qui ne sont jamais à court d'une bonne idée notamment lorsqu'il s'agit de politique internationale, ne veulent pas de cessez-le-feu immédiat (Bush ne dit rien et Rice reste sur "cessez-le-feu urgent") et souhaitent constituer une force d'intervention chargée de désarmer le Hezbollah et d'empêcher son soutien matériel par la Syrie et l'Iran : c'est-à-dire à nouveau le combat entre une armée régulière et une armée de guérilla, et on a vu (le Viêt-Nâm), et on voit encore (l'Irak), les bons taux de réussite d'une telle méthode (tout en s'opposant à la Syrie, ce qui dans la région est encore une très bonne idée, me semble-t-il).

On peut toujours être mitigé sur le bilan de l'ONU mais heureusement il reste l'Union européenne. Tiens au fait, qu'est-ce qu'elle devient ? Et bien elle (les ministres des affaires étrangères) se réunit demain à Bruxelles pour savoir qu'est-ce qu'on fait (sachant qu'en cas d'accord, ce qui relèverait du miracle, leurs possibilités d'actions sont aussi faibles que si je décidais d'arrêter la guerre en écrivant au premier ministre israélien). Cependant, il faut savoir que d'une réunion au sommet comme celle-ci il ressort toujours quelque chose de positif, comme une déclaration, tiens oui ça c'est une bonne idée une déclaration, du type de celle de Rome, où quinze pays ne sont pas parvenus à se mettre d'accord sur le principe d'un cessez-le-feu immédiat, mais se sont engagés "à travailler immédiatement pour parvenir de toute urgence à un cessez-le-feu" (déclaration de fin de la conférence, qui dans un monde normal interviendrait, me semble-t-il, en début de conférence) (Le Monde, 28 juillet 2006) : quoi du foutage de gueule ??

Heureusement, Un Homme nous signale que le procureur général belge est saisi de l'affaire. Ouf ! (j'ai eu un peu peur là, mais maintenant que je sais que la justice belge est en marche, je vais pouvoir à nouveau dormir tranquille).

Publié dans On s'en fout

Commenter cet article

E. 02/08/2006 11:30

Si...mais il est mort-né...et perso...jpense en ouvrir un autre mais pas le temps... :)

nono 01/08/2006 22:04

Bob, je te demande de bien vouloir m'excuser... En plus, j'ai flippé ma race (si tu me permets l'expression) : après avoir écrit ma bêtise, te connaissant un peu, j'ai couru vers mon blog pour relire mon dernier post et faire la chasse aux fautes.
Tu m'aimes toujours, dis?

bobzeflash 01/08/2006 21:30

Merci à tous pour vos commentaires (sauf Nono, qui fait son malin)
PS pour E. : tu es bien tombé(e) car d'habitude c'est plutôt les filles, les garçons, les relations filles-garçons... t'as pas de blog toi ?

La Féline 01/08/2006 20:14

C'est révoltant, consternant... alors, si Dieu est un lapin, l'ONU est-elle son terrier? Il serait drôle d'y voir d'apprentis démiurges impuissants qui pètent plus haut que leur cul, croyant faire des feux d'artifice entachant les cieux noirs d'étoiles... Oh, la belle bleue!  Comment, c'est le cas?  pas d'illusion d'optique? pas de pétales de rose lancés avec amour par ces démiurges charismatiques au possible, pour inonder nos nuits d'amour? Y'a pas à dire,  Dieu est vraiment un lapin. Il a oublié mes pétales de rose.

E. 01/08/2006 16:49

Première fois que je viens ici et je tombe sur un article très pertinent sur un sujet qui me touche et m'intéresse au plus haut point! :)