celui qui a vingt ans n'est pas de gauche n'a pas de coeur, celui qui à quarante n'est pas de droite n'a pas de tête

Publié le par Bobzeflash

 

 

Ce matin, j'ai décidé d'être de gauche. Seulement, je ne sais pas comment on fait.

Je ne suis toutefois pas totalement novice sur la question. Ainsi, je suppose qu'il serait de bon ton de participer activement à la prochaine manifestation du 1er mai, et, si l'occasion se présente, de balancer deux-trois pavés dans la gueule à la maréchaussée (je ne me suis jamais commis dans une manifestation, mais je crois que c'est comme ça qu'il faut faire).

Bien sûr, je ne vais pas me lancer tout seul dans une telle aventure. J'ai une amie crypto-anarcho-subversive qui pourrait être à mes côtés à cette occasion et j'espère saura faire de moi un homme régénéré de gauche, à coups de slogan bien musclés et de hot-dog moutarde à la Kro.

Après, ce sera trop tranquille la vie ! Plus jamais de mauvaise conscience dans les dîners en ville ! je vais pouvoir dénoncer la misère en France sans diminuer mon salaire, m'émouvoir du malheur des sans-abris sans avoir à leur ouvrir ma porte, et même voter à gauche tout en continuant de vivre à droite, enfin comme tout le monde quoi.

Trop la fête je te dis. Je me demande bien comment je n'ai pas eu plus tôt cette excellente idée.

Publié dans La catégorie

Commenter cet article

Raphaël 31/03/2013 01:00


celui qui a vingt ans n'est pas de gauche n'a pas de cœur, celui qui à quarante n'est pas de droite n'a pas de tête 


 


C'est une belle ânerie !


J'espere pouvoir vous aider à y voir plus clair:


Être de gauche c'est à la fois avoir un cœur et un cerveau, être de droite c'est manquer des deux. Et cela quelque soit l'age.


Un cœur, par ce qu'il faut avoir de la compassion. Savoir se mettre à la place de l'autre. Préférer le partage à la cupidité.


Un cerveau, pour savoir que la cupidité et l’égoïsme finissent toujours par retomber sur la société.


"Qui sème la misère récolte la colère"


Combien de crimes, d'injustices et de malheurs pourraient être évités s'il y avait une meilleure répartition des richesses ?


Tout cela explique pourquoi il y a si peu de gens réellement à gauche, car il faut cumuler à la fois l’intelligence et la compassion.


La façon dont sont traités les sans papiers est un bel exemple, seuls ceux qui sont vraiment de gauche comprennent que pour la plupart ce sont des gens qui fuient la misère, la guerre ou la
famine, et qu'il faut leur trouver des solutions dignes et humaines. Pour les autres, les sans papiers sont considérés comme des parasites, des sous-hommes, qui leur rappellent bien que "toutes
les civilisations ne se valent pas", que "quand il n'y en a qu'un, ça va", et qu'ils feraient mieux de retourner chez eux parce qu'on ne les aime pas.


La lutte contre la délinquance est un autre bon exemple, quand la gauche parle de prévention, d’éducation, de police de proximité, la droite ne voit que répression et coups d’éclats de la police.


Il faut être vraiment de gauche pour comprendre que quand il y a des coupes sombres dans l'école publique, les hôpitaux, la justice... Bref, tous les services publiques, il y aura forcément des
répercussions négatives sur la société.


Pour la droite, les services publiques sont une dépense inutile. Pour la gauche ce sont des investissements bénéfiques à la société. 


Vous voulez voir ce qu'est un pays complétement à droite ? Voyez les États Unis d’Amérique: un système de santé digne des pays pauvres, pas de retraites, les frais d'université coutent une
fortune... Les droits des travailleurs ? Ils s'en foutent. L’écologie ils n'en veulent pas, ils préfèrent détruire la planète au nom du profit maximal. Répression policière hyper violente, taux
d’incarcération gigantesque, peine de mort, et pourtant toujours une criminalité énorme...


La droite se plaint que "la gauche, c'est toujours plus d’impôts"


Oui, c'est vrai, quand on est vraiment de gauche, on est pour beaucoup d’impôts, taxer les profits, réguler la finance, redistribuer la richesse.


Ceux de droite ne font que défendre les privilèges d'une minorité, soit parce qu'il en font parti, soit parce qu'ils rêvent d'en faire parti un jour.


(C'est ce qui me fait dire que:


La droite c'est diminuer les impôts des riches en disant aux pauvres que c'est pour leur bien.


La gauche c'est augmenter les impôts des riches en disant aux pauvres que c'est pour leur bien.)


Je terminerais par dire qu’être de gauche, ce n'est pas redistribuer bêtement ses richesses, ce n'est pas se donner bonne conscience, mais c'est agir par le vote. C'est vouloir une politique qui
concerne tout le monde, qui nous permette de mieux vivre, d’être plus heureux, de concrétiser notre devise: "Liberté , Égalité, Fraternité"

cours d'anglais 07/07/2010 11:40


J'apprécie votre travail, merci à vous pour les astuces et je "plussoie" moi aussi entièrement votre opinion ! Permettez-moi d'insister, votre travail est bien bon, j'aime votre style, belle
maturité... Votre blog me donne envie d'en publier un également... j'espère que j'y parviendrai !


laparhazard 24/04/2009 23:51

tu peux réflechir?!

Aurélia 05/04/2009 21:14

Je.Ne.Manifesterai.Pas.Avec.Toi.Ce jour-là je suis censée être avec de VRAIS amis VRAIMENT de gauche et tu vas ENCORE me faire honte.(De plus, je veux passer devant Olivier et crier "ouhouuuuuu" et je suis sûre que tu vas tenter de m'en empêcher).

Henriette Mauvaise-Foi 04/04/2009 16:55

voila un programme bien prémédité.... va...mais ne crois pas que tu te sentira mieux pour autant. Je te recommande de changer de coté regulierement/ n'oublie, de revenir a droite quand la gauche sera au pouvoir pour naugmenter tes impots.