move it up

Publié le par Bobzeflash

Comme j'étais confortablement alangui dans un fauteuil de l' Irish Corner savourant ma bière en compagnie d'Hélène et alors que nous assistions à l'éventrage des Toulousains par les Biarots, Mickaël m'appelle (Mickaël est le genre de mec capable de te proposer une soirée à 8 h du matin) : donc Mickaël m'appelle et me propose une soirée à 8 h matin.

Le temps de retrouver quelques joyeux compagnons et nous voilà embarqués pour la Boca Chica. Musique moyenne pondérée :

"come on baby i want you party come on rigth to the dance floor i wanna swing the day off and everybody movin so come on keep on groving so if you wanna party come on and move your body come on and move your body"

Danser avec Hélène c'est mieux qu'un orgasme (enfin je crois), j'ai dû perdre 2 kg et demi en 1 heure (ce qui en ce moment m'arrange, ah oui il faut absolument que je pense à parler de ça). Puis on va à la Chapelle : musique moyenne pondérée :

"Just gimme di trees an make ya smokin yo (clubbin yo) It a mek we please so dont provoke it yo (provoke yo) sippin in deh sea and we bubblin yo (bubblin yo) Set ya mind at ease you gonna take it slow"

Une fois que tous les blackos nous ont bien humiliés en dansant avec nos nanas, on va se coucher, et pour ma part je mets mon réveil à 7 heures (c'est un peu la première fois de ma vie que je mets mon réveil pour me lever à 7 heures un dimanche pour aller en boîte) : je retrouve Mickaël à 8 h sur les champs, on va au "Club 79"

Le "Club 79"... comment dire ?

D'entrée, ce qui ne peut t'échapper est le nombre de mecs torses nus qui ne sont pas effrayés à l'idée de frotter leurs gros bras rassurants et plein de sueur sur tes membres frêles (c'est un endroit très convivial). Tu t'y fais des amis très rapidement (tu comprends de suite que les gens sont là avant tout pour échanger des idées, prendre le temps de se connaître...)

Autre détail amusant : lorsque tu vas aux toilettes, tu réalises assez vite qu'il existe un certain flou au niveau de la répartition hommes/femmes : globalement chez les mecs : des mecs ; et chez les filles, alors chez les filles, c'est un peu plus diversifié, tu as des filles, tu as des mecs, et puis des indécis, des polyvalents, des non déterminés...

J'aime bien danser dans les boîtes homos, parce que dans les boîtes hétéro, j'ai peur de me lâcher et de passer pour un homo, alors que là c'est pas vraiment un problème. Sur la piste, tu repères assez vite aussi une catégorie plutôt pitoresque : les mecs sous assistance chimique. Tous munis de leur bouteille d'eau sucrée, mâchant sans discontinuer un chewing-gum pendant 4 heures, et puis de temps en temps il y en a un qui vient te parler : "Tu es beau. Je t'aime." (moi je pense qu'il était sincère). A un moment, je regarde l'heure : 11 h 27. Je me dis "merde je suis en train de rater télé-foot". A ce moment un nouvel ami s'approche et me fait :

"pourquoi ça flotte ici ?

- pardon ?

- ben oui regarde y a des gens en haut et y a des gens en bas" (sic).

musique moyenne pondérée :

give it up

undo yourself

life is just air

so what do you care

give it up

undo yourself

let the people know

give it up

give it up

give it up

...

under

Message personnel à la fille à qui j'ai dit en partant qu'elle était la fille la plus ravissante que j'avais vu depuis longtemps : tu peux me contacter ici.

Publié dans séquences pump it up

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Plaiethore 13/06/2006 10:36

Après avoir parcouru ton blog en intégralité (pas d'une seule traite, en 2 ou 3 temps, faut pas exagérer non plus hein), voici ce que je peux affirmer maintenant, en une seule et longue phrase : La vie superactive et trépidante de bobzeflash, qui frôle bravement les grands dangers de notre monde laborieux et qui se meut avec agilité parmi les non moins grands camps indisciplinaires des loisirs contemporains, me triture le zygomatique et me titille la partie hautement frémi-hilarante du cortex.A bientôt.

Spleen 12/06/2006 20:31

si j'ai tout compris (?) et ce qui me laisse toute pantoise, c'est que tu te fais des soirées à 8 heures du mat. et que t'arrives à danser. Moi, à cette heure là... je suis encore dans un état pénible... le café gargouillant encore dans l'estomac, les yeux + ou - ouverts selon la qualité de la réunion à laquelle je dois assister. Donc le samedi et le dimanche, à c't'heure... je suis encore au plumard.Alors, si je comprends bien, quand tu es avec les hétéros, tu te fais traiter d'homo et quand tu es avec les homos, tu te fais juste tripoter pour le plaisir... J'aimerais un jour partager une folle matinée avec toi pour apprendre des choses sur la vie.Danser avec Hélène c'est mieux qu'un orgasme alors moi, je dis tout de suite pour ce qui me concerne : avoir un orgasme avec Hélène, c'est mieux que de danser....La bise,S
 

janréji de la noosphere 12/06/2006 01:21

HUm, encore une soiree à priori plus drole à raconter qu'à vivre?:)

Maylis 11/06/2006 22:13

bonsoir merci pr ton ptit passage sur le blog je vois que tu fréquentes quelques lieux basics des nuits parisiennes je comprends ta "honte" a la chapelle j'y ai un temps pas mal trainé mes guettres c'est vrai que les blacks déchirent sur la piste de danse ils collent pas mal aussi ;-) J'y ai quelques bons souvenirs...

ankou 11/06/2006 18:56

c'est mignon de le dire à la fin mais c'est pas efficace ! fallait se lancer un peu avant !!