Paris-Bonn (épisode 3 et, souhaitons-le, le dernier)

Publié le par Bobzeflash

Cette nuit j’ai rêvé de trains. A l’instar de je ne sais plus quel poète anglais ou irlandais qui s’est réveillé avec un poème de 180 vers en tête, moi j’avais à ma disposition ce matin un poème de 4 vers (chacun son rythme)

Ca a donné :

Le train
Toute la nuit dans le train
Je bâtis des projets
Que tous les coups de frein
Accélèrent à souhait

Vous analyserez le dynamisme conféré au poème par l’association des idées de frein et d’accélération.
Vous avez cinq heures.
(Prendez uniquement les feuilles de brouillon qu’on vous donnera et faisez pas les cons)

(PS : ce texte est bien évidemment déposé à la SACD le premier qui fait le malin je lâche Maître Collardo ok ?)


(à propos de copyright : à force de courir le blogomonde, je ne sais plus où j'ai piqué cette photo, c'était un père de famille belge, s'il se reconnaît qu'il se dénonce ici même et je le remercierais publiquement)

Commenter cet article

lisouille 10/06/2006 07:56

trois épisodes...je crains pour toi que ça n'en soit pas la finne te braques pas...mais il me semble que nous allons avoir la suite de cet épisode...La prochaine fois que tu veux voir la famille, peut être qu'il faudrait organiser des ouacanches chez maman non ?

bobzeflash 08/06/2006 15:44

Homme, bel effort ! je salue...

zeek 08/06/2006 14:08

Keats non ?

Un Homme 08/06/2006 11:24

Peut-etre souhaiter Bonn chance aux candidats et prendre les Paris sur leur reussite ;)