des bienfaits de l'ignorance

Publié le par Bobzeflash

c_climVendredi 10 h et des brouettes : je vais m'enfermer dans le bureau de mon chef avec mon chef pour sacrifier à cet exercice inutile mais règlementaire : l'entretien annuel de notation.

10 h 20 et des cacahuètes : je sors content de mon entretien car mon chef m'a dit que j'étais apprécié de tout le monde car j'étais "très convivial". Ca fait plaisir.

13 h pile : je vais déjeuner avec Etienne. Je lui fais part de ma satisfaction subséquente à la réflexion de mon chef, et lui me balance tout inocemment : "vu qu'on est dans un cadre professionnel, t'aurais pas préféré qu'il te dise que tu es très apprécié de tout le monde parce que tu es "très compétent"" ?

Ah ben oui j'avais pas pensé ! Et me voilà dans la spirale des affres de l'auto-évaluation... "tes réflexions d'aigri tu peux te les garder gros con ok ?" (c'est vrai que je suis convivial)

M'en fous à notre époque de sur-productivité je pense qu'il est plus important de privilégier l'aspect humain. Je pense avoir fait le bon choix. Et toc.

Commenter cet article

lisouille 10/06/2006 07:53

peut être aussi que ça dépasse sa compétence d'évaluer la tienne...atta on est bien dans l'administration non ?et toc

cassandre 07/06/2006 18:58

Le summum de la compétence n'est-ce pas la convivialité?
Quand on est super compétent, on a le temps d'être convivial donc apprécié, et puis c'est tout!