Pitch et aménagement du week-end

Publié le par Bobzeflash

On dirait que les choses doucement se déclenchent : d'abord j'envoie la nouvelle version à Manu et Xavier, je leur colle un pitch :

Pitch : Bruno B. mène une vie sans grand intérêt, oppressé dans son entreprise et frustré sentimentalement. Il a l’occasion de vivre un moment exceptionnel, à mi-chemin entre la réalité et le virtuel. Il n’assume pas ce moment et renonce à la possibilité de basculer dans le réel.

J'ajoute une note :

(note à l’attention des intellectuels de l’équipe : 

 

Oscar Wilde : « beauty, real beauty, ends where an intellectual expression begins » )

 

 

et puis j'appelle Manu qui, à mon avis, pour tout dire, venait de se lever... Extraits de conversation en décalé + 10 mns :

"Si si c'est pas mal, c'est pas mal...

- oui, bon, ok mais ça fait pas clic !

- si si ça fait clic, ça fait clic... mais ça fait pas clac !

- ...

- c'est juste dommage que ce soit pas plus positif...

- attends pour une fois que je fais du Manu K !

- tu connais très mal l'oeuvre de Manu K !"

Temps estimé de négociations supplémentaire : deux mois. Xavier me suggère de le faire boire et une fois fin torché de le faire signer là juste en bas à droite, Iza me dit que seule la menace fonctionne (quelques années de couple d'expérience), moi je compte lui mettre une pression maximum en menaçant d'aller voir Fabrice avec mon joli projet que j'ai.

Et reste encore à gérer les aspects mondains du week-end :justement il semblerait que Fab organise un barbecue samedi, il me reste plus qu'à être invité et c'est bon ! ("si t'es dans la galère, prends une guezmer")

 

Commenter cet article