Principe de vie Gaicuru en milieu urbain

Publié le par Bobzeflash


Dans le hors-série de Charlie Hebdo, Cavanna a écrit : il faut rire de tout.

Oui, sans doute.

Ainsi, en rentrant de l'hôpital où il va fêter ses cinq mois la semaine prochaine, nous réalisons soudainement qu'il n'est plus là, nous nous retrouvons dans une situation oubliée, c'est-à-dire seuls chez nous... nous aurions pu choisir de déprimer ensemble, mais en vrais parents indignes nous avons courageusement décidé de faire la tournée des bars (allez, c'est pas tous les jours qu'on a une baby-sitter remboursée par la Sécu).

On commence par le bar qui n'a pas de nom (...)

Puis, comme d'habitude, nous finissons à la Plage.  Le temps que je discute un peu avec Alfred dans le fumoir de ses déboires sentimentaux (car, figurez-vous, Alice est revenue ; au total je crois que ça l'ennuie encore plus que quand elle est partie) ne voilà-t-il pas qu'en retournant au bar j'avise Madame tranquillement acoudée à son verre de punch en train de se faire entreprendre ! (car même à dix mètres les intentions du jeune homme qui se penchait vers elle ne laissait aucun doute à l'observateur jaloux et parano).

Que faire ?

Intervenir brutalement en faisant valoir mes droits sur la dame ? Je me souviens avoir lu quelque part comment l
es chefs Gaicurus laissent partir leur épouse en forêt avec de jeunes amants sans paraître marquer le moindre intérêt pour la chose afin de ne pas perdre la face en s'abaissant au rang des sigisbées. Et puis il n'est pas tout à fait certain que la dame convienne de droits dont je disposerais sur elle.

En profiter pour passer la soirée avec Alfred, que c'est pas tous les jours que je le voie ? L'idée était quand même de passer la soirée un peu avec elle...

La rejoindre et me mêler anonymement à la conversation ? ah ben oui, tiens, c'est pas con ça, allons-y pour la rejoindre. Et me voilà donc, un samedi, 1 heure du matin, à Paris, en train de co-draguer ma propre meuf avec un prétendant certes charmant (probablement embarrassé à l'idée de voir sa proie contestée, il n'a toutefois pas affiché d'hostilité à mon égard) mais tout de même en surplus.

Alors oui, bien sûr, ça nous fait une fin de soirée rigolote, mais arrive un moment où il faut rentrer, demain a beau être dimanche, il faut qu'on se lève tôt pour affaires familiales. Sauf que nous comprenons chacun de notre côté qu'il va être compliqué de se débarrasser du jeune importun. Lui expliquer subitement qu'en fait tout ça c'était pour rire, qu'en fait on est un couple et tout, regarde on s'embrasse même si on veut, bref tout avouer après une heure de conversation, aurait été un peu embarrassant. Madame a donc la bonne idée de nous saluer et de quitter le bar la première, à charge pour moi de la rejoindre un peu plus tard, sauf que le jeune homme a la bonne idée de vouloir rentrer lui aussi, donc il sort, et je le suis, bref nous voilà tous les trois marchant en direction de ma voiture, ou comment se mettre tous seuls dans une situation complètement ridicule.

Comprenant que le jeune homme est très motivé, je profite d'une intersection pour les saluer et les laisser poursuivre leur chemin en direction de ma voiture, afin de la laisser l'éconduire plus facilement. Tel le chasseur Gaicuru moyen, je les piste (je me souviens heureusement de la technique de l'inspecteur Derrick : marcher vingt mètres derrière mais sur l'autre trottoir, comme quoi toutes ces heures passées devant la 3 n'auront pas été vaines), je les observe arriver devant mon véhicule et j'essaie de deviner ce qui se passe ; en fait, elle concède banalement un faux numéro pour s'en débarrasser, lui fait la bise, et il s'éloigne enfin. Et là, au lieu de monter dans la voiture, cette gourdasse reste debout, le regarde s'éloigner, lui se retourne, la voit, se demande ce qu'elle fait, hésite à revenir... et là je percute qu'elle n'a pas les clés (...)


Il faudrait quand même qu'on se ressaisisse.

Commenter cet article

fermaton.over-blog.com (Clovis Simard,phD) 06/04/2012 23:21


blog(fermaton.over-blog.com),No-25. - THÉORÈME CALDERA. - Principe MATHS de Vie(CLOVIS).

Mr Couscous, bâtonnets de couscous glacés 05/03/2009 18:04

Non, je n'Merci de votre

Bobzeflash 04/03/2009 05:58

Ben alors M. Couscous ? tu n'as

bgoss 15/02/2009 21:14

Salut je serai surement devant toi au classement des bogoss mais je t invite quand meme sur b-goss.com

L'homme qui aime [...] le couscous 15/12/2008 14:37

C'est pourtant clair, Ada! La



Sécu te rembourse une baby-sitter si tu achètes un enfant à l'hôpital dans les cinq mois. C'est parce que c'est les soldes de Noël, la crise, tout ça...Mais je vois que tu as compris finalement.Mais je voulais quand même lâcher un comm', pour que tu te sentes pas seule. Et pour que Bob aie de la lecture pour les longues soirées d'hiver. Et aussi peut-être un peu pour m'auto-faire croire que je connais des gens qui acceptent de discuter avec moi, mais c'est sûrement pas la raison principale, hein.